Le marché des applications mobiles en France

Le marché français des applications mobiles

Une étude réalisée par l’entreprise américaine App Annie a révélé quelques chiffres sur le marché des applications mobiles en France, qui connaît une expansion remarquable.applications mobiles en France

Si les recettes générées ont atteint plus de 35 milliards de dollars en 2016, au niveau mondial, celles relatives à l’Hexagone enregistrent 460 millions d’euros, l’équivalent de 540 millions de dollars.

L’étude a montré également que les Français sont plutôt dépensiers en 2017 en termes d’applications mobiles avec 936 millions d’euros, marquant une hausse de 42% sur une année.

En termes de téléchargements, les Smartphones Android sont les plus convoitées pour télécharger des applications à hauteur de 65% contre 35% sur iOS

En revanche, les utilisateurs des Smartphones Apple dépensent plus que les autres dans leurs applications (55 %), contrairement à Android à 45%.

Les vidéos, les sites de rencontres et les réseaux sociaux représentent la source de revenus la plus rentable.

Le marché français des applications mobiles est en pleine expansion mais est considéré comme peu mature car il ne pèse que 1,5% du chiffre d’affaires mondial, estimé à près de 30 milliards d’euros.

Tout s’explique par l’abstinence du marché français envers certaines catégories comme l’e-commerce, le streaming culturel ou encore l’e-banking ainsi que la faible performance de la France en matière de connectivité (qui se positionne 24ème pays européen en couverture 4G).

Applications mobiles et impact économique

Une autre étude publiée par l’ACT | App Association, qui rassemble plus de 5 000 développeurs d’applications logicielles et de technologies de l’information à l’international, s’intéresse à l’impact positif des plateformes sur l’économie des applications mobiles en France.

Cette étude reconnaît la valeur des App Stores dans la réduction des coûts de transaction, de recherche et de production pour les créateurs d’applications et leurs utilisateurs en proposant aux développeurs une plateforme complète prête à l’emploi.

En 2018, l’économie des applications atteint 22,6 milliards d’euros. On enregistre également 8 788 entreprises actives sur le marché des applications mobiles en France, employant plus de 230 000 personnes.

Qu’est-il des applications e-commerce ?

Selon la Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance (FEVAD), le nombre total d’e-shoppers au 2ème trimestre 2018, atteint 37,4 millions de Français, soit près de 500 000 cyberacheteurs de plus qu’au 2ème trimestre 2017.

Cette hausse du nombre d’acheteurs a généré ainsi un chiffre d’affaires global de 22 milliards d’euros pour les e-commerçants.

Sur la même période, on enregistre une augmentation de la fréquence d’achat, avec une moyenne de 10% de dépense de plus pour chaque e-acheteur. Le volume de transactions, de son côté, connaît une augmentation de 21%, ce qui fait un total d’environ 350 millions de transactions sur le trimestre.

Plusieurs raisons expliquent cette nette amélioration : prix abordables, offres exclusives et élargies, des modes de livraison plus optimisés, … etc.

Autre fait marquant pour l’e-commerce au 2ème trimestre 2018, la hausse des ventes sur mobile à hauteur de 20%. Les boutiques en ligne révèlent que 34% des achats réalisés sur le site proviennent des terminaux mobiles.

Il en est de même pour les ventes sur les marketplaces qui ont augmenté de 14% entre avril et juin 2018.

L’open-source au service du e-commerce

De nombreuses TPE – PME françaises, particulièrement celles utilisant des boutiques en lignes, recourent aujourd’hui aux logiciels open-source pour créer et gérer leurs activités e-commerce.

Parmi les solutions en vogue, on retrouve notamment Prestashop, leader mondial parmi les solutions e-commerce et leader en France avec 40% de parts de marché.

Cette solution open-source offre un back-office simplifié et hiérarchisé, une fonction multi-boutiques, propose également un référencement naturel optimisé mais aussi une plateforme adaptée mobile e-commerce.

On y retrouve notamment plusieurs fonctionnalité en option ainsi que des outils marketing pointus.

Les e-commerçants se tournent de plus en plus vers les logiciels open source pour développer leurs e-commerces et générer plus de revenus.

Comments are closed.